Web

Les nouveaux métiers du digital

métiers du marketing digital

Avec le web, bon nombre de fonctions se sont éteintes et d’autres, à contrario ont émergées. Sous l’impulsion du numérique, les fonctions du web sont invectivées et de nouveaux métiers font leur apparition.

Nous allons donc vous expliquer au sein de notre article, quels sont ces métiers en particulier.

Directeur de la stratégie digitale de l’entreprise

Métier très récent, le directeur de la stratégie digitale de l’entreprise devient monnaie courantes dans les grandes firmes. Ce métier consiste à un accompagnement des sociétés vers le numérique en l’assistant dans la manière de penser sa stratégie à l’ère de l’émission de la culture digitale à tous niveaux de la société.

Le responsable de la stratégie digitale développe un plan d’actions pour que son entreprise gagne en visibilité et en parts de marché sur le web.

Spécialiste marketing, il définit le positionnement de la marque pour laquelle il travaille. Après analyse de différentes données, il décide des médias sur lesquels il va ensuite investir son budget.

Au quotidien avec ses collaborateurs ou en s’appuyant sur les compétences d’une agence de communication, il crée les contenus, outils, services en adéquation avec les attentes des utilisateurs.

Growth Hacker

Fonction

Se situant entre le service marketing et le service développement, le Growth Hacker doit user de tous les leviers à sa disposition pour accroître l’audience et garantir le développement rapide d’un article ou d’une prestation de service.

Levier

Pour ce faire, il analysera les hacks les plus efficients et qui lui permettront d’avoir et d’activer bon nombre de users, en un temps record. Il apporte un regard critique et externe aux problèmes d’une entreprise et essaye également d’identifier et d’éliminer des possibles éléments perturbateurs dans les process afin d’optimiser les actions des équipes.

Rémunération

La rémunération brute d’un Growth Hacker se situera entre 35 et 50 K € annuel.

Data scientist et web analyst

Data scientist

Conçu à partir de la fonction de Data miner, le Data Sceintist analyse toutes les informations, de toute provenance. Par la suite, il effectue une extraction d’une donnée prédictive sur, par exemple, une tendance de marché. Sachant qu’il a une formation de mathématicien ou bien de statisticien, le Data Scientist doit avoir un bon savoir des métiers afin de choisir des informations judicieuses pour en extraire une donnée utile à l’entreprise qui l’emploie, pour son secteur d’activité.

Grâce aux données collectées, il analyse et en déduit les tendances, fait un diagnostic et propose des recommandations afin d’améliorer l’expérience utilisateur (UX) sur le site internet et la stratégie digitale de l’entreprise. Le web analyst a également pour mission d’être en veille permanente sur les nouvelles actualités et tendances du web et du digital.

La rémunération d’un Data scientist brute annuelle est située entre 38 et 55 K €.

Web analyst

Quant au web Analyst, celui-ci étudie l’audience d’un site internet et les résultats de ses différentes campagnes d’acquisition de trafic : publicités, réseaux sociaux, applications. La diversification des canaux de distribution crée de nouvelles problématiques marketing, notamment dans les modèles d’attribution des ventes entre ces différents supports. La mesure des résultats devient donc plus complexe.

Pour ce faire, le Web Analyste possède des compétences multiples, techniques, statistiques et ergonomiques. L’étude des différentes mesures lui permette de suivre les tendances du site et de trouver des recommandations d’amélioration. Il doit mesurer et analyser la performance, le retour sur investissement, et vérifier la bonne atteinte des objectifs définis.

Il édite également des rapports et transmets ces données aux différentes parties en présence.

La rémunération d’un Web analyst est comprise entre 42 et 66 K €.

Chef de produit et Social Media Manager

Chef de produit

Le Chef de Produit doit manager une équipe, en charge du développement d’un article. Pour ce faire, il sera l’intermédiaire entre le service développement et le service métier afin de mettre en place, rapidement, un article sur la market place.

Les projets sur lesquels il travaille se situent dans la stratégie de contenu, la création et la gestion de site Web, d’application mobile, le SEO (optimisation de la présence en ligne et capacité de recherche des sites web), la gestion des Médias sociaux, l’emailing basé sur les data… Tout ce qui peut participer au développement des opportunités de vente.

Une fois le projet finalisé, il évalue son efficience et corrige le cas échéant jusqu’à optimisation du résultat. Ce métier à forte polyvalence réclame tout autant de qualités.

Social Media Manager

Quant au Social Media Manager, qui est une évolution du poste de Community Manager, celui-ci a pour fonction de s’assurer que l’image véhiculée par une entreprise sur les réseaux sociaux soit bonne. Pour ce faire, il se penchera véritablement sur une politique à mener sur les réseaux sociaux et qui conviendra à des Community Manager senior.

Traffic manager

Pour les entreprises qui commercialisent leurs produits ou services en ligne sur le net, la rentabilité de leur site web devient un véritable enjeu. La mission d’un traffic manager consiste alors à augmenter considérablement la visibilité du site web et d’obtenir ainsi un trafic qualifié, d’acquérir de nouveaux contacts et d’accroître les ventes de l’entreprise. Cela passe par l’optimisation des leviers d’acquisition nécessaires tels que le référencement naturel, le référencement payant, l’affiliation, l’e-mailing, le display, etc. La surveillance constante des concurrents et l’analyse de l’audience fait aussi partie intégrante du travail du traffic manager. Nombre de visites, profils des visiteurs, durée des visites… il recourt à de nombreux indicateurs de suivi.

La rémunération d’un responsable de trafic diffère selon l’expérience et les missions qui lui sont confiées. De manière générale, le salaire d’un jeune cadre varie de 25 à 40 K € contre 40 à 60 K € pour un cadre confirmé.

Cet article vous a été utile ? Vous désirez en savoir plus sur les nouveaux métiers du digital des prochaines années ? Vous cherchez à rejoindre ce milieu professionnel ? En salarié ou freelance ?

Aller plus loin

N’hésitez pas à contacter Expert-SEA, consultant Google Ads, qui pourront vous donner plus d’informations et vous conseiller sur ces différents métiers du web en répondant à vos questions et en vous proposant des formations adaptées à votre besoin.

Voir aussi
5 points essentiels sur le growth hacking
IL EST TEMPS D’ETOFFER VOTRE PAGE « A PROPOS DE NOUS »

POSEZ VOTRE QUESTION

Prénom + Ville

Votre Commentaire